Mon président est un chauffeur de taxi

le-premier-ministre-norvegien-jens-stoltenberg-au-volant-d-un-taxi-l-espace-de-quelques-heures-photo-capture-d-ecran

Vous avez sans doute regardé la vidéo qui fait le buzz du moment. C’est  une vidéo diffusée par l’équipe du  Premier ministre norvégien où on le voit revêtu de la tenue officielle des chauffeurs de taxi d’Oslo. Je me doutais des astuces des hommes politiques. Ils sont capables de tout pour donner un coup d’accélérateur à leur campagne ou pour gagner la confiance de la population.

Mais là, j’avoue que la tactique adoptée par le Premier ministre norvégien m’a énormément surpris et beaucoup plus amusé. Dans la vidéo filmée par une camera cachée, on peut le voir dans la peau d’un vulgaire chauffeur de taxi causant, bavardant comme un gamin avec ses passagers. En visionnant la vidéo, je me suis demandé les raisons qui l’on poussées à faire une telle comédie. Un Premier ministre avec son taxi faisant le clown en pleine journée dans les rues d’Oslo. Cette vidéo est diffusée  alors que la campagne électorale pour les législatives bat son plein. C’est un coup médiatique qu’il a voulu porter alors qu’il se trouve en mauvaise posture dans les sondages. Il s’est offert lui-même un sondage qu’aucun institut d’étude n’aurait pu réaliser. Il s’est essayé un exercice pour le moins surprenant.

Mais à part le côté humoristique, la vidéo fait l’objet de diverses critiques. Le tabloïd norvégien ‘’ Verdens Gang’’ (VG) a écorné le sentiment de spontanéité des passagers en révélant que certains ont été choisis à l’issue d’un casting de rue. Les passagers ont  été aussi exonérés du prix de la course étant donné que le « fameux chauffeur de taxi » n’a pas de licence taxi. Au-delà de l’humour et des critiques, je vois surtout le geste symbolique d’un homme politique au pouvoir conduisant un taxi comme tout citoyen. Je m’amuse ainsi à dire si nos chefs d’Etat africains pourraient s’essayer à ce jeu. Pourquoi pas. Ils peuvent bien faire le travesti s’ils ne l’ont déjà fait. Par exemple ici au Tchad, des rumeurs disent que le chef de l’Etat circule parfois seul la nuit. D’autres disent même qu’il troquait souvent sa tenue militaire pour celle d’un chauffeur de taxi ou de bus. Quand j’écoute cela je pense à cette dame  qui racontait un jour avoir rencontré le président conduisant un taxi tout enturbanné. Elle ajoute s’être évanouie lorsque celui-ci enleva son turban après une longue discussion et lui dit : « c’est moi Idriss Deby ».  Peut être qui sait, notre président serait un chauffeur de taxi. Peut être que j’étais même monté dans son taxi par hasard, vu les multiples chauffeurs enturbannés que j’ai connus dans cette ville.

Même si c’est vrai que c’est un fantasme des dirigeants de mêler incognito au peuple, au grand jamais mon président ne peut s’hasarder à jouer le chauffeur de taxi ici. D’abord si le premier ministre norvégien s’est travesti en chauffeur de taxi c’est pour mieux « écouter ce que les gens pensent vraiment » comme il le dit. Alors ici, qui écoute ce que les gens pensent vraiment ? Quand je vois que la ville est bloquée à chaque sortie du président, quand je vois ces jeunes militaires armés jusqu’aux dents main sur la gâchette devant la présidence, excellence a-t-il le temps de jouer le clown en pleine rue avec la population ? Alors je ne vais pas faire une comparaison entre la Norvège et le Tchad. Je veux dire  tout simplement que les norvégiens n’ont pas les mêmes mœurs que nous. Ici dans un pays qui porte encore les séquelles des multiples guerres, et où la brutalité des sa population n’est pas du reste, je rêve de ce président qui ose faire le tour de la ville avec un taxi en pleine journée même travesti.

Abdallahboss

The following two tabs change content below.
Abdallah Azibert
Afro-réaliste, Juriste de formation, spécialisé en RH, #DigitalAddict, apprenti réalisateur, passionné du Rap et du cinéma, taciturne à la base. C'est tout moi.
Abdallah Azibert

Derniers articles parAbdallah Azibert (voir tous)

1 commentaire

  1. J’ai lu l’article et je trouve ça vraiment démocratique et que le premier ministre norvégien n’a pas trop de crainte si j’ose dire cela. Les raisons qui l’ont poussées peuvent être électorales mais à mon avis cela lui permet d’écouter son peuple de ce qu’ils pensent de lui, d’être plus proche de ces derniers. Si nos dirigeants font de même, ça sera une bonne chose. Ils doivent penser qu’ils sont avant citoyens avant d’être dirigeant. Je me rappelle très bien de l’investiture de l’ex-president français M. Sarkozy. M. Chirac lors de sa sortie de l’Elysée avait empruntée une route où il y a beaucoup d’embouteillage, il a fallu qu’il attend quelques minutes avant de poursuivre son chemin. Donc il y a ni arrêt de circulation ni des militaires sur la route. C’est une belle leçon de liberté à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *