Toumaï, l’espoir d’une vie

Le crâne de ToumaïPhoto: commons.wikimedia.org

Le crâne de Toumaï
(Photo: commons.wikimedia.org)

Alors que le jour se lève à peine dans le désert du Djourab en cette période de l’année où la moiteur baignant le désert tchadien est infernale. Au dernier jour de la Mission Paléontologique Franco-Tchadienne (MPFT), se fait une découverte incroyable. Personne ne se doute encore que cette découverte fracassante leur portera la grande prise de leur vie : un crâne de 7 millions d’années analysé comme le plus vieil ancêtre humain.

A l’époque de sa découverte,  ce crâne avait semé le trouble chez les religieux, les intellectuels et les paléontologues. A l’école, dans les mosquées, les églises on ne faisait que parler de ça. Même les paléontologues ne sont pas unanimes dans cette découverte. Toumaï , le nom donné au crâne signifie « espoir de vie » en langue gorane. Avec ses 7 millions d’années, il est le plus vieil hominidé jamais découvert à ce jour.
Toumaï a été découvert en juillet 2001 par un ancien étudiant tchadien membre de la Mission Paléontologique Franco-Tchadienne (MPFT) dirigée par M.Brunet. Il appartient à une nouvelle espèce que les scientifiques ont nommé Sahelantropus Tchadensis. La découverte vient ainsi infirmer la théorie de l’East Side  Story d’Yve Copens qui n’a pas hésiter à mettre en cause le caractère humain du crâne. Cette théorie plaçait les premiers hommes en Afrique de l’Est, notamment dans la vallée du Rift. Depuis, le crâne « espoir de vie » a fait le tour du monde et l’objet de plusieurs analyses. Considéré comme un crâne des ancêtres des grands singes et non comme un crâne humain par certains paléontologues, les polémiques ont poussé le professeur M.Brunet à réagir. Il avait répondu par une publication scientifique dans la revue Nature avec deux articles. D’abord, il démontre une première fois la reconstitution virtuelle du crâne avant sa fossilisation, et l’autre décrivant des ossements nouveaux.

Cérémonie de remise  du crâne à l’UNESCO.

Aujourd’hui, Toumaï ne confirme non seulement que l’Afrique est le berceau de l’humanité, mais aussi que  tous les humains malgré leurs différences ont une ascendance commune. Pour signifier l’humanité du crâne, le Tchad a remis officiellement une copie de Toumaï  le 11 novembre dernier à l’Organisation des Nations Unis pour l’Éducation, la Culture et la Science (UNESCO.) La cérémonie vient à point nommé dans un monde troublé par de actes racistes, xénophobes, discriminatoires….  Que ceux qui osent comparer des humains à des singes comprennent l’appartenance de l’humanité à une source commune. Le moulage du crâne, offrira ainsi une portée pédagogique transmettant de nouveaux éléments à la théorie paléontologique. Aussi rassemblant  l’histoire commune de l’humanité permettant l’espoir d’une vie en paix entre tous les peuples.

J’me tire.

The following two tabs change content below.
Abdallah Azibert
Afro-réaliste, Juriste de formation, spécialisé en RH, #DigitalAddict, apprenti réalisateur, passionné du Rap et du cinéma, taciturne à la base. C'est tout moi.
Abdallah Azibert

Derniers articles parAbdallah Azibert (voir tous)

3 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    J’apprécie vraiment ton article. Au delà des critiques religieux ou coutumiers, je peux dire aujourd’hui que le Tchad est le berceau de l’humanité. L’espoir est né aussi à l’Université de N’Djamena dans le domaine de la recherche paléontologique. C’est grâce à ses étudiants et leur chef le professeur Brunet que Toumaî a été découvert. L’occasion pour moi de dire qu’à l’Université de N’Djamena, les étudiants peuvent faire des recherches dans plusieurs domaines littéraires ou scientifiques. Ils leurs suffit des moyens. Je souhaite que le centre national d’appuie à la recherche(CNAR) leurs donne cette possibilité.

  2. Abdallah Azibert

    Merci Yacoub pour ce commentaire. Tu as raison il existe d’étudiants capablent de faire des tas de choses. Mais ils manquent des moyens. Esperons que le CNAR leur offre cette possibilité.

  3. Dès janvier 2003 Coppens refutait sa propre théorie ! Mais je me pose quand même la question : pourquoi ne retrouve t-on jamais de fossiles de singes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *