Mes tops et flops du mois de septembre

30 septembre 2013

Mes tops et flops du mois de septembre

tops et flops ©detecon-dmr.com
tops et flops
©detecon-dmr.com

Il y a juste un an, commençait mon aventure avec ce blog. Septembre 2012, septembre 2013. Un premier anniversaire, c’est toujours émouvant. Un an d’échange, de partage, de belles rencontres virtuelles que physiques, d’inspiration…

Et puis à bien réfléchir, je trouvais dommage de ne pas profiter de cette occasion pour vous remercier. De votre présence, toujours nombreux à me lire, critiquer, me conseiller. Partager avec vous mes petits plaisirs, mes découvertes, et mes coups de cœur, m’est devenu indispensable même avec cette connexion de merde dont je dispose ici. Tenir un blog depuis le Tchad, ménager mes heures de cours avec ma passion pour le blogging , le tout avec la visite quotidienne de mon pote délestage et une connexion internet fichue, ça relève des travaux d’Hercule! Bon tant mieux. J’ai tenu bien.

Pour fêter ça en famille, je tenais à vous dire…..

 

J’ai décidé à cette occasion de créer une toute nouvelle rubrique pour mon blog :’ Mes tops et flops’. Je vous offre ma petite revue de ceux qui ont marqué l’actualité tchadienne chaque mois. Juste un petit bilan de cinq actualités qui m’ont conquis (tops) et m’ont déçues (flops). Bref, ceux qui ont brillé, ceux qui ont raté, ce qui marché, ce qui n’a pas fonctionné. Récapitulatif d’un mois mouvementé ici et maintenant.

TOPS +

–          D’abord mes félicitations aux représentants tchadiens aux VIIe éditions  des jeux de la francophonie 2013 à Nice. Les tchadiens ont décroché au total 10 médailles (quatre en or, deux en argent, et quatre en bronze). Ils ont permis au Tchad de se positionner au 8e rang du classement général des médailles. Bravo à nos artistes et athlètes.

Classement aux Jeux de la Francophonei à Nice 2013

 

–          J’ évoque maintenant sur l’actualité politique dans ce camouflet infligé au parti au pouvoir par les députés. Ceux-ci ont rejeté par une écrasante majorité, la levée de l’immunité de l’opposant S.Kebzabo et de L.Tchindebé. La réponse des députés a été sans ambigüité dans un parlement largement dominé par le parti au pouvoir. Je vois là une sorte de prévention qu’un vrai motif de rejet. Aujourd’hui c’est Saleh, demain ça peut être Moussa. Mais en attendant je vous tire chapeau. Au moins pour une fois vous êtes contre. Ronfler, n’est surement pas dormir.

–          Enfin la décision que tout le monde attendait. Par un arrêté du 17 septembre dernier, le ministre des enseignements et de la formation professionnelle secondaire a simplement supprimé 162 lycées dans 14 régions. Ces lycées qui préparent les futurs dormeurs des classes de terminale. Pour sauver l’école tchadienne, après les piètres résultats au baccalauréat de ces dernières années, les autorités ont tout simplement décidé d’outre passer le lobbying des certains chefs d’établissement.

–          J’aurais tant aimé la mettre dans mes flops. Mais cette fois-ci, elle m’a permis de terminer ce petit travail en paix. La société nationale d’électricité nous a gratifiée une semaine sans délestage. Grace à l’électricité de la raffinerie de Djermaya, déjà distribué dans certains quartiers, c’est un ouf de soulagement. #unesemainesansdelestage, c’est la phrase magique depuis une semaine.

–          Mon dernier top revient au président tchadien (je n’ai rien trouvé de mieux). Son excellence (Monsieur le président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées, chef de ……… L’introduction obligatoire de chaque discours de nos officiels) Idriss Deby Itno. Le 16 septembre dernier, le Forum de la Renaissance Africaine (FORA) dont je n’ai jamais entendu parler avant, a décerné le prix FORA au président tchadien. C’est un prix porteur des valeurs intrinsèques basé sur la paix sociale et la stabilité du pays .I.D.Itno a été récompensé pour avoir lancé le Tchad sur la voie du développement et insufflé la paix dans quelques pays africains selon les organisateurs. Bravo I.D.I

 

FLOPS –

-Je commence d’abord avec ce dérapage des soldats tchadiens à Gao au Nord du Mali. Ils ont fait un travail remarquable, mais hélas. Ils ont démontré la brutalité qui caractérise le tchadien. 167 de nos soldats ont quitté leur base de Tessalit pour réclamer une prime ainsi qu’une relève. A Gao, ils ont organisé une soirée arrosée et agitée. Certains sont même soupçonnés de mauvaise conduite et d’abus sexuel. Voilà le libérateur acclamé qui devient arroseur, agitateur, et présumé violeur. Une affaire qui n’honore pas cette armée.

 

-Je donne un carton rouge aux autorités en charge de la sécurité. Depuis quelques mois, les braquages en plein jour sont de plus en plus courants.  Un huissier de justice vient d’être abattu en plein jour vers 11h devant une église. Les assaillants ont pris une somme d’environ 2000000 FCFA. Retirer une importante somme d’argent de la banque, est extrêmement dangereux. C’est comme un occidental traversant un quartier de Mogadishu.

 

-La Fédération Tchadienne de football Association serait-elle dans de beaux drap ? Dans sa sortie médiatique, la fédération a dénoncé l’amateurisme du ministère en charge du sport. A contrario, je vois qu’elle n’est pas si innocente qu’elle le fait croire. Elle est à l’origine du forfait de l’équipe de football aux jeux de la francophonie de Nice.   Sur les 20 joueurs qu’elle a proposé, il y aurait 7 d’entre eux qui ont plus de 30 ans. Le tournoi étant été réservé aux joueurs de moins de 23 ans.

-La société civile qui s’entredéchire. Depuis son adhésion au cadre national de dialogue politique(CNPP), elle est pleinement engagée dans le processus électoral en cour. On la verra comme actrice et partie prenante. Mais dommage que déjà ses composantes ne s’entendent pas par rapport a leur représentation à la commission électorale. Au commencement était la divergence. Imaginons la suite.

-Un mariage peu habituel a failli être célébré le 20 septembre dernier à Abéché : un mariage entre deux hommes. Seulement que la population n’est pas prête pour ce genre d’union. L’homme candidat pour devenir l’épouse de l’autre  s’est travestie en femme. Il était vêtu d’une robe de mariée rehaussée d’un voile de parure, et bien maquillé. Malheureusement pour lui, il a été reconnu par les curieux venus assister à la scène. La police a mis fin au mariage, insolite tant il n’est pas dans  les mœurs locales de s’adonner à cette pratique.

Partagez

Commentaires

Mht Nour
Répondre

C'est une très belle rétrospective. C'est tout une exposition présentant l'ensemble de tes oeuvres. Ton blog, je le trouve comme un musée d'écriture ou un salon de livres. Ceux-ci confirment ton talent. "Chapeau Abdallah Boss"

Bon voyage...

Abdallah Azibert
Répondre

Merci Nour pour les compliments. Ce blog est avant tout le votre .