Cinq nuances du racisme en Tunisie

27 février 2015

Cinq nuances du racisme en Tunisie

Crédit: Wikipédia
Crédit: Wikipédia

Je sais que beaucoup d’entre vous se sont alarmés après l’élimination de la Tunisie lors de la dernière CAN et les actes racistes qui ont émaillé  cet évènement sportif. Le racisme est probablement ce qui est le plus partagé à travers le monde. Il n’a pas de couleur ni d’origine il est en nous, avec nous.

1- Touche pas à mon Foot :

Ce soir du 31 janvier, j’étais personnellement surpris par le résultat du match. Supportant la Tunisie, je regardais le match tranquillement dans un café  jusqu’au coup de sifflet fatal de l’arbitre mauricien. Concert de zebbé ! Un penalty. Déçu, je sors avec mes potes. L’ambiance est à l’insulte, dénigrement et autres imbécilités sur l’arbitre et sans appel sur les Equato-Guinéens. Arrivés devant l’immeuble, un groupe de jeunes lance en notre direction :  » Dégage Hayatou, dégage les Africains, dégage Mamadou « . Sacrée foot ! Dire qu’on supportait il y a quelques minutes la même équipe.  Racisme ? Oui, mais c’est le foot  l’élément catalyseur.

2- Les préjugés

Un préjugé, c’est comme la mauvaise haleine, ça ne devrait faire du mal à la personne, mais c’est la personne en face qui en souffre. Chaque individu construit son système de préjugés par apprentissage dans un certain contexte culturel ou religieux. Quand des policiers te disent abid (esclaves) ou que des enfants te lancent « Drogb », ceci démontre le sentiment qu’a construit chacun sans pour autant en avoir le pouvoir de démonstration.

3- La religion

Attention danger ! Il paraît que la plupart des taximans sont des homosexuels. Oui ? Non ? En tout cas, le taximan, lui peut te raconter toute sa vie juste pour un petit trajet. Un jour, un taximan (du moins, il avait un taxi) m’a dit qu’il était à la cherche d’un Noir pour soi-disant faire l’amour. Sacrilège ! Une blague ? J’ai pensé que le gars me guettait peut-être depuis bien longtemps et que ce taxi n’était  qu’un alibi. Sinon, comment peut-on parler avec aisance d’un tel sujet avec un inconnu ? Mais la grande surprise a été sa dernière question;  question qui revient souvent d’ailleurs avec les taximans :  » Es-tu musulman ?  »  Où est le lien ? Ahh oui tiens ! Peut-être parce que je suis noir. Le Noir qui n’est pas pédé est-il absolument un musulman ?

4- L’ignorance :

Pomme, orange, poire ou raisin, ce sont tous des fruits pour moi. Appelez quelqu’un Mamadou tout simplement parce qu’il a la peau noire, ça je trouve ignoble. L’ignorance, le non- éveil des mentalités, sont parmi les principales causes du racisme. L’ignorance et le racisme y vont de pair d’ailleurs. Cette pensée de Gide résume la situation : « Moins le Blanc est intelligent, plus le Noir lui paraît bête ».

5- Africains et pas fier de l’être.

L’année passée, la mère d’un ami malien venue se faire soigner a refusé de prendre sa fiche et insisté qu’on la modifie. Motif ? Le médecin malgré ses sept ans d’études n’a pas hésité à mettre : nationalité africaine sur sa fiche. Et oui, c’est la question qui revient souvent : le Maghreb fait-il partie du continent africain ? Justement non. Tout comme la terre n’a jamais été ronde et que le PDG de Pepsi-Cola n’a jamais vendu de boisson gazeuse.

J’me tire

 

Partagez

Commentaires

serge
Répondre

Que des vérités, surtout le dernier point ...

Abdallah Azibert
Répondre

Tout à fait Serge. C'est la profonde ignorance qui inspire le ton dogmatique.

renaudoss
Répondre

Très parlant. L'ignorance hein, un sacré poison. Comme le disait Albert Einstein:" il est plus facile de désintégrer un atome que des préjugés".
Le dernier point est tout simplement consternant, mais pas étonnant je le crains.

Abdallah Azibert
Répondre

Beaucoup de paroles, encore plus d'ignorance, c'est ce que je trouve. Un imposant intellectuel qui soit disant est investit dans la lutte contre le racisme et n’hésitant pas à lâcher: j'aime les africains.

Limoune
Répondre

Bien dit Abdallah. J'ajouterai la banalisation ;)

Abdallah Azibert
Répondre

OUI, C'est abject.