Mon Islam à moi

9 janvier 2015

Mon Islam à moi

 

Crédit: commons.wikimedia.org
Crédit: commons.wikimedia.org

Il y a les musulmans, l’islam et moi, et j’aimerais ne pas tout mélanger. Tout ce qui m’entoure en ce moment précis, contribue à me soutenir dans cette ambition. Chaque jour, chaque semaine chaque mois porte son fardeau .Tout pousse à l’amalgame, au brouillage, au dérapage. En avril dernier, de centaines de filles ont été enlevées, violées et torturées par Boko Haram au Nigeria. En septembre, Hervé Pierre Gourdel, guide de haute montagne français a été décapité par les « Soldats du califat », un groupe djihadiste algérien. Il y a quelques jours, Un commando taliban a attaqué une école au Pakistan faisant 141 morts dont 132 enfants. Aujourd’hui, comme des milliers de personnes, je suis encore sous le choc de l’attaque terroriste contre l’équipe de l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Les instincts de survie dans ces cas-là sont redoutables.

Ces barbares égorgent, décapitent et violent «  au nom d’Allah ». Peut -être qu’il ne sert à rien de s’opposer à des mécaniques infernales enclenchées par des inconscients et des apprentis-sorciers. Mais le soupçon est croissant et le dénigrement systématique. On a fait commerce de peur et de haine, de fantasmes et de crise d’identité. Si les tueurs ont crié « Allah Akbar », c’est aussi contre l’islam et les musulmans qu’ils ont agi.
Ils en sont aussi victimes, et sont tout aussi indignés et écœurés. Et dans un tel contexte, faire entendre une voix nuancée, qui condamnerait sans aucune équivoque cette tuerie mais qui refuserait les amalgames, sera difficile. Il le faudra pourtant. Je suis musulman et j’avoue avoir toujours vécu ma religion comme un facteur de partage de culture, des traditions. Elle m’apprit à respecter les autres religions et d’accepter l’autre tel qu’il est.

 

Mon Islam à moi, n’est ni terroriste, ni fondamentaliste. C’est plus d’un milliard d’individus, des langues, des civilisations et des cultures différentes porteuses de traditions extraordinaires. Mon Islam à moi est un mélange, c’est un ‘est un arc en ciel. Mon Islam à moi a fait descendre ses fidèles pacifiquement dans les rues des plus grandes villes pour exprimer leurs désaccords, leurs colères. Mon Islam à moi a riposté pacifiquement contre les caricatures de son prophète en 2006, en 2012, et continuera de le faire.

Et au-delà du chagrin et de la pitié s’inscrit le devoir de justice. Ce n’est pas par la haine et des actes xénophobies qu’on défend la liberté contre ses ennemis. Ceux -là qui crient « allahou akbar » au moment de tuer d’autres hommes, se trahissent par fanatisme l’idéal religieux dont ils se réclament. Ils espèrent que la colère et l’indignation trouvera chez certains son expression dans un rejet et une hostilité à l’égard de tous les musulmans. Ainsi se creuserait le fossé qu’ils rêvent d’ouvrir entre les musulmans et les autres religions. Allumer la haine, susciter par le crime la violence inter-communautaire, voilà leur dessein, au-delà de la pulsion de mort qui entraîne ces fanatiques qui tuent en invoquant Dieu. Refusons ce qui serait leur victoire. Et gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides.

J’me tire

Partagez

Commentaires

NOUR
Répondre

Ton islam à toi, c'est aussi la mienne. Nous devons nous tous y compris Charlie Hebdo et cette barbarie que l'occident qualifie, respecter nos frontières. Charlie Hebdo s'est permis d'attaquer l'islam, mais l'islamiste a réagi à la place de muslim. Alors, je vous rappel ce proverbe de NIZAMI: qui sème le vent, récolte la tempête.

Sophie
Répondre

Très belle écriture, BRAVO !